Accueil du site > Composantes > Philosophie politique et éthique

Philosophie politique et éthique

Aussi bien dans le registre de la philosophie politique que dans celui de l’éthique, les principaux travaux de cette équipe se donnent pour but d’intervenir sur des problématiques qui ne sont pas simplement le produit de l’histoire de ces disciplines, mais jaillissent des sociétés contemporaines elles-mêmes. En ce sens, tout en demeurant attachés à la fondation ou à la refondation de réponses raisonnées aux interrogations sur le meilleur régime ou sur la conception du bien, les activités de recherche entreprises dans le cadre de l’équipe sont particulièrement attentives aux questions d’application :

- Au-delà de la réflexion contemporaine sur la refondation possible de " principes de justice " capables de renouveler la représentation de la démocratie, la philosophie politique appliquée se soucie de préciser ce que deviennent de tels principes quand ils se trouvent particularisés par les champs de réalité auxquels ils s’appliquent (droit des minorités linguistiques et culturelles, justice générique, droit des enfants, droit à l’alimentation, politique universitaire, etc.).

- Au-delà des débats éthiques et méta-éthiques sur les principes fondamentaux de la raison pratique (éthiques déontologiques vs éthiques téléologiques, idéalisme moral vs réalisme moral, kantismes contemporains vs néo-aristotélismes, éthiques du devoir vs éthiques de la vertu), l’éthique appliquée prend en charge les interrogations que fait surgir sur ces principes eux-mêmes leur mise en œuvre dans des sphères aussi différenciées que celles de l’éthique médicale, de l’éthique des affaires, de l’éthique de la communication, etc.

Dans cette rubrique