Accueil du site > Membres > RENAUT Alain (PR) > Enseignements 2005-2006 > Séminaire de Master II ( 2005-2006 (...) > Mémoires d’étudiants > Flore IZART : Les fondements politiques

Flore IZART : Les fondements politiques de la liberté de la presse dans la tradition libérale (septembre 2003)

La question des fondements politiques de la liberté de la presse s’inscrit dans une problématique du libéralisme classique plus générale, celle des limites de la souveraineté par la reconnaissance de droits individuels, qui contiennent entre autres la liberté de pensée et d’expression politique. La liberté de la presse constitue donc une de ces limites, prescrites par les penseurs libéraux pour empêcher le despotisme de la majorité. Ainsi, selon Benjamin Constant dans ses Principes de Politiques, " Rousseau a méconnu cette vérité, et son erreur a fait de son Contrat social, si souvent invoqué en faveur de la liberté, le plus terrible auxiliaire de tous les genres de despotisme ".

Le problème qui nous intéresse ici n’est pas de savoir si la liberté de la presse constitue effectivement une limite du pouvoir, mais plutôt de déterminer si en tant que limite, elle doit se limiter elle-même afin de ne pas diminuer sa portée effective et accepter ainsi des contrôles raisonnables.


Dans cette rubrique