Accueil du site > Composantes > Observatoire européen des politiques (...) > Présentation OEPU

Présentation OEPU

Composante de Rationalités contemporaines pour le contrat quadriennal 2010-2013 et doté d’un budget spécifique, l’Observatoire européen des politiques universitaires (OEPU) a été créé en 2004 à l’Université de Paris-Sorbonne, à l’initiative d’Alain Renaut (qui en est le directeur). Il bénéficie d’une Ingénieure de recherche titulaire et, depuis sa naissance, de deux postes d’Attachés temporaires d’enseignement et de recherche (ATER) fléchés « Politiques universitaires », régulièrement réattribués à des doctorants ou post-doctorants.

L’OEPU réunit régulièrement sa douzaine de membres déclarés pour les séances mensuelles d’un séminaire de recherche sur invitation. Il a organisé plusieurs journées d’études et un vaste colloque international en 2009 sur le thème « Définir et mesurer le développement académique ». Il accueille aussi dix doctorants, français ou étrangers, qui lui sont rattachés. Tout en maintenant ses autres axes de recherche (gouvernance des universités, économie de l’université, insertion sociale des étudiants, approche comparative des systèmes européens), l’Observatoire a construit, sur la lancée du colloque de 2009, un programme de recherche « Inégalités de développement académique » (IDA), actuellement en cours d’évaluation. L’OEPU est coordonnateur de ce programme, avec pour partenaires internes le Centre de Recherche en Économie et Management (CREM) de l’Université de Basse-Normandie et l’Observatoire des sciences et des techniques (OST). Collaborent à ce projet quatre équipes étrangères, avec lesquelles interviennent des échanges de chercheurs et de doctorants : l’Observatoire de l’Enseignement Supérieur et des Politiques universitaires (Buenos-Aires, Université San Martin) ; la Cellule d’Analyse Stratégique des Universités (CASU) de l’Université de Liège ; le Centre Interuniversitaire sur la science et la technologie (CIRST, UQAM), dédié à l’étude des dimensions historiques, sociales, politiques, philosophiques et économiques de l’activité scientifique et technologique ; l’Observatoire des Sciences et des Technologies (OST, Montréal), qui assure une activité de production et analyse de données dans le domaine du développement scientifique et technologique.

Le programme IDA vise une approche plus objective et diversifiée des performances des systèmes d’enseignement supérieur et de recherche (SESR). Le programme participe, dans le domaine du progrès et de l’innovation académiques, de la vaste démarche qui vise dans beaucoup de sociétés à mettre en place, sous forme d’indicateurs et d’indices spécifiques, des instruments nécessaires à un pilotage rationnel du progrès social ou du développement humain, conçus comme ne se réduisant pas à l’amélioration du PIB et à la croissance économique. Sur ce programme et les différentes réalisations en cours, se reporter au site : http://www.oepu.paris-sorbonne.fr


Dans cette rubrique