Accueil du site > Composantes > Observatoire européen des politiques (...) > Ancrage institutionnel et disciplinaire

Ancrage institutionnel et disciplinaire

L’Observatoire européen des politiques universitaires a choisi d’inscrire ses activités dans le cadre de l’équipe d’accueil « Rationalités contemporaines » (dirigée par le Professeur Pascal Engel) de l’Ecole Doctorale « Concepts et langages » (E.D., V) de l’Université de Paris-Sorbonne (Paris-IV).

L’équipe d’accueil « Rationalités contemporaines », fondée à l’initiative de Pascal Engel et Alain Renaut, s’est en effet donnée pour finalité globale, depuis sa création, d’explorer les renouvellements contemporaines des figures de la rationalité aussi bien théoriques (philosophie des sciences, logique, philosophie du langage) que pratiques (philosophie politique, juridique, éthique).

Sur le versant « philosophie pratique » (placé sous la responsabilité d’Alain Renaut), la création de l’Observatoire européen des politiques universitaires a pour objectif de mettre en place une structure de recherche spécialisée en philosophie politique appliquée, plus spécifiquement : en philosophie politique appliquée à la « question des universités ».

L’Observatoire entend intégrer aux compétences propres de la philosophie politique celles, requises quand il s’agit de philosophie politique appliquée, d’autres disciplines comme la sociologie, les sciences politiques, les sciences juridiques et l’histoire, tant l’histoire politique que celle des institutions. Il a vocation à travailler à la fois sur les fondements des politiques universitaires ( notamment sous l’angle des conceptions de l’Etat et des rapports entre l’Etat et la société qui structurent ces politiques ) que sur les grands dossiers à travers lesquels ces politiques s’incarnent aujourd’hui dans le réel ( européanisation de l’enseignement supérieur, professionnalisation, autonomie des universités, relations entre enseignement et recherche, finalités des études universitaires, etc. ).

Projet global

Le projet des activités de l’Observatoire exprime, à partir de ce qui s’organise dès l’année 2004-2005, les axes de travail qui seront ceux de cette structure de recherche, à la fois dans une relation forte avec les finalités globales de l’équipe « Rationalités contemporaines » et de notre Ecole Doctorale, et selon une orientation spécifique et originale relevant de l’orientation, au sein de la composante philosophico-politique, vers des problématiques « applicatives ».

L’Observatoire européen des politiques universitaires entend, durant les années qui viennent, centrer ses recherches sur les mutations contemporaines de l’Etat démocratique considérées à travers leur impact sur l’institution universitaire.

Ce champ de recherches sera abordé, dans un premier temps, à partir du contexte français, mais dans une perspective fortement comparativiste. La problématique retenue, celle de la modernisation de l’Etat démocratique, a en effet une signification toute particulière en France, du fait de la tradition des « services publics ». Entre les exigences issues de la modernité et les défis actuels, comment la réforme de l’Etat, déjà complexe quand elle est abordée dans le cadre général des sociétés démocratiques contemporaines, s’appliquera-t-elle à cette composante majeure du contexte français que constituent les services publics ? Déconcentration de la gestion, mise en concurrence avec un secteur privé, nouvelles formes de pilotage, diversification des sources de financement, inscription dans un contexte européen interétatique, voire métaétatique : autant d’options qui prennent toute leur densité quand il s’agit d’un secteur aussi sensible que celui du service public de l’enseignement supérieur. Au-delà du contexte français, l’expérience des principaux pays de tradition universitaire, en Europe et hors d’Europe, devra donc être ici constamment sollicitée.

Appuyée sur une enquête menée auprès des universités européennes ( à partir de 2005 et durant l’année 2006), nourrie par un colloque international réuni à la Sorbonne (en 2007), cette réflexion débouchera en 2008 sur un ouvrage collectif élaboré à partir des résultats de cette enquête et des actes de ce colloque. Principal maître d’œuvre de ces travaux, l’Observatoire européen des politiques universitaires tirera de la réalisation de ce projet matriciel les sollicitations qui lui permettront, avec ses partenaires, d’en poursuivre à partir de 2008 les objectifs sous la forme de recherches plus sectorielles.


Dans cette rubrique